À Lille, jeudi soir, à la MDA, j’ai endossé le costume de postulant bénévole…

La huitième Nuit du bénévolat s’est donc tenue jeudi, à la Maison des associations, dans le Vieux-Lille. Mais, pas seulement… L’affluence était en effet telle qu’il a fallu déborder sur la rue Royale. On s’est mêlé à la masse des postulants.

Un monde fou ! Autant dans les stands que dans les travées… Pas de doute : le monde associatif fait toujours recette. Alors, pour comprendre un peu cet engouement, on a choisi de passer la soirée à la recherche d’une association dans laquelle on pourrait – pour peu qu’on en ait le temps – s’investir.

À peine le temps de passer la première tonnelle que je suis déjà alpaguée. Des bénévoles de Ta1ami me tendent un prospectus tout en m’indiquant que leur stand se trouve au premier étage de la MDA. Pas très fair-play de chasser sur le territoire des autres structures… Mais, bon, on ne dira pas que tous les coups sont permis mais il est vrai que certains déploient des trésors d’ingéniosité pour attirer le potentiel futur bénévole. Allant même parfois jusqu’à proposer, à la vue de tous, des pots-de-vin. Assiette de bonbons, boissons, gâteaux, gourmandises salées : tout est bon pour attirer (et retenir) l’attention. D’autres préfèrent proposer des démonstrations, tels les pensionnaires de Riser road juchés sur leurs échasses urbaines dont il nous a été impossible de compter les allers – retours.

difficile de choisir…

Il n’empêche que, jeudi soir, après avoir arpenté la rue Royale, le rez-de-chaussée de la MDA, sa cour et son premier étage, on était bien en mal de choisir. Quelque 80 associations, toutes aussi attirantes les unes que les autres, des bénévoles hyper motivés et convaincants, des causes honorables… « L’année dernière, seules cinquante assos avaient un stand, explique Norbert Richert, responsable de la MDA de Lille. De ce qu’on en sait, soixante ont trouvé à marier ! » Avec trente stands supplémentaires, on se dit que cette huitième édition devrait être encore plus fertile… Quoi qu’il en soit, après plus de deux heures passées sur place, nous, on n’a toujours pas tranché : une asso humanitaire, une asso solidaire, une asso sportive, une asso citoyenne ? Sagement, on a choisi de se laisser le temps de la réflexion en se disant qu’une fois notre choix arrêté, il serait toujours temps de rejoindre les rangs des 1 380 bénévoles répartis dans les 820 associations adhérentes à la MDA.

 

 

 

Voix du Nord – Publié le 12/06/2015 – PAR FLORENCE PIAZZETA